Les Signes de la Vie

A la recherche du savoir
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Hadith n°39

Aller en bas 
AuteurMessage
daawa95
::Toujours là::
::Toujours là::
avatar

Nombre de messages : 245
Date d'inscription : 19/06/2006

MessageSujet: Hadith n°39   Dim 23 Juil - 14:41

Pas de gêne dans la religion.


الحديث التاسع والثلاثون


عن ابن عباس رضي الله عنهما ، أن رسول الله صلى الله عليه وسلم قال :

إن الله تجاوز لي عن أمتي الخطأ والنسيان وما استكرهوا عليه.

( حديث حسن ، رواه ابن ماجه والبيهقي وغيرهما )


D’après Ibn ‘Abbas - رَِضَي ا لله عَنْه -, l’Envoyé d’Allah - صلى ا لله عليه وسلم - a dit :
« De ma communauté, Allah a absous l’erreur, l’oubli et ce que [ ses membres ] font sous la contrainte». 1
_________________________
1 Hadîth rapporté par Ibn Mâja (n°2045), ad-Daraqutni (4/170), at-Tahawi dans « sharh al ma’anî » (2/56), al Bayhaqî (7/356), qualifié de sahîh par Ibn Hibban (1498), al Hakim (2/198),


Commentaire:


Le Prophète - صلى ا لله عليه وسلم - nous informe qu’Allah absout de Sa communauté ces trois choses qui sont citées aussi dans al Qur’an, le Très-Haut a dit :{ Notre seigneur, ne T’en prends pas à nous si nous oublions ou nous faisons erreur .}1 Et il est établi dans le Sahîh qu’Allah - تَعَالَ - a dit : « Je l’ai fait ».
Il a dit - تَعَالَ - :{ Nul Blâme sur vous pour ce que vous faites par erreur, mais seulment pour ce qui est décidé volontairement par vos cœurs. }2

Il a dit aussi : { Quiconque renie Allah après avoir cru en Lui, à l’exception de celui qui fut contraint et de qui le cœur resta imperturbable dans sa foi, mais si sa poitrine s’ouvre au reniement, sur ceux-là pèsera la colère d’Allah, ils vont à un châtiment terrible. }3

___________________________
1 Qour’an, 2, 286.
2 Qour’an,33, 5.
3 Qour’an, 16, 106.

Leçons tirées de ce Hadith :

- L’immensité de la miséricorde d’Allah - تَعَالَ - et que cette miséricorde a devancé Sa colère.

- Si l’homme commet une chose par erreur, Allah ne s’en prendra pas à Lui. S’il s’agit d’une chose interdite, il ne s’ensuit ni péché, ni expiation, ni annulation de l’adoration dans laquelle il a commis ce qui est interdis. S’il s’agit de l’abandon d’une obligation, le péché est levé, mais il faut que le serviteur rattrape cette obligation.

- Celui qui fut contraint de dire ou de faire quelque chose d’interdit, Allah ne s’en prendra pas à Lui. Ses paroles : « Ce qu’ils font sous la contrainte » concernant la contrainte de façon générale, que ce soit dans l’acte ou la parole. Il n’y en a pas de preuve en faveur de celui qui a fait la distinction entre la contrainte dans l’acte et la contrainte dans la parole. Il convient toutefois de signaler que si la contrainte touche le droit d’un être humain, on s’y prendra avec l’homme contraint selon les preuves fondées sur la chari’a, si par exemple un homme a contraint un autre homme à commettre un meurtre, les deux sont mis à mort, car la contrainte ne justifie pas le meurtre et il n’est pas permis à l’homme de sauver sa vie sur le compte de la vie d’autrui.

_________________
Remplit l'encrier de l'ange qui note tes bonnes actions avec les larmes de ton repentir.http://daawa95.skyblog.com
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://daawa95.skyblog.com
 
Hadith n°39
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Hadith du bien-guidé vs conquête de la lune
» Hadith de l'empressement au repentir
» comprendre le Hadith an-Nouzoul
» Hadith : traduction/translation
» Hadith : "Le croyant est comme une plante... - ?????? ??????????? ???????? ?????????

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Signes de la Vie :: Le but de la Vie :: Hadith An-Nawawi-
Sauter vers: