Les Signes de la Vie

A la recherche du savoir
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Hadith n° 35

Aller en bas 
AuteurMessage
daawa95
::Toujours là::
::Toujours là::
avatar

Nombre de messages : 245
Date d'inscription : 19/06/2006

MessageSujet: Hadith n° 35   Dim 23 Juil - 14:33

La vraie fraternité


الحد يث الخامس والثلاثون

عن أبي هريرة رضي الله عنه ، قال : قال رسول الله صلي الله عليه وسلم :

( لا تحاسدوا ، ولا تناجشوا ، ولا تباغضوا ، ولا تدابروا ، ولا يبع بعضكم على بيع

بعض ، وكونوا عباد الله إخوانا ، المسلم خو المسلم ، لا يظلمه ولا يخذله ، ولا يكذبه ، ولا يحقره ، التقوى ههنا ) ويشير صلى الله عليه وسلم إلى صدره ثلاث مرات – ( بحسب امرىء أن يحقر أخاه المسلم ، كل المسلم على المسلم حرام : دمه وماله وعرضه ).

( رواه مسلم )


D’après Abû Hourayra - رَِضَي ا لله عَنْه -, l’Envoyé d’Allah - صلى ا لله عليه وسلم - a dit :
« Ne vous enviez pas les uns les autres, que les uns ne fassent pas monter le prix d’une marchandise sur les prix des autres sans l’intention de l’acheter [ najash ], ne vous haïssez pas, ne vous tournez pas le dos les uns des autres, que les uns ne pratiquent pas des ventes sur les ventes des autres.

Soyez des serviteurs d’Allah qui sont frères, le musulman est le frère du musulman, il ne lui fait pas d’injustice et ne lui refuse pas son soutien ni ne lui ment et ne le méprise pas. La piété est ici – désignant sa poitrine trois fois-. Il suffit à l’homme pour être mauvaise de mépriser son frère musulman. Tout le musulman est interdit au musulman : son sang, ses biens et son honneur ».
_________________________
1 Hadîth sahîh, rapporté par Muslim (n°2564), al Bayhaqî (7/303), Ahmad (6/277), (3/110-119-209-277), al Humaydî (1183).}



Commentaire

« Ne vous enviez pas les uns les autres » : L’envie c’est le fait de détester le bienfait qu’Allah a accordé à ton frère, bienfait spirituel ou matériel, peu importe situ as espéré la disparition de ce bienfait en lui ou non.
« que les uns ne fassent pas monter le prix d’une marchandise sur les prix des autres sans l’intention de l’acheter [ najash ] » : c’est ce que les savants appellent la vente par enchère simulée [ munajasha ], elle se fait soit dans le but de faire bénéficier le vendeur, soit dans le but de nuire à l’acheteur.

« que les uns ne pratiquent pas des ventes sur les ventes des autres » : La vente d’un homme sur la vente de son frère est interdite, elle consiste à ce qu’un homme décide d’acheter une marchandise chez un vendeur avec un prix conclu entre les deux, puis qu’un autre vendeur intervient auprès de l’acheteur et lui propose la même marchandise à un prix plus bas, ceci est interdit car il provoque des hostilités et des haines.

« Soyez des serviteurs d’Allah qui sont frères » : C’est-à-dire : « Soyez comme des frères en vertu de ce qu’il y a entre vous comme affection, amour, familiarités et absence de toute hostilité. »

Le Prophète - رَِضَي ا لله عَنْه - a ensuite insisté sur cette fraternité en disant : « Le musulman est le frère du musulman » : Il est ainsi en vertu de ce qu’ils ont en commun, à savoir l’Islam qui est le lien le plus solide.

« Il ne lui fait pas d’injustice », c’est-à-dire qu’il ne s’en prend pas à lui.

« Il ne lui refuse pas son soutien » et ce, dans une situation où il désire que son frère le soutienne.

« La piété est ici » : La piété qui consiste à se prémunir envers Allah et à Le craindre se trouve dans le cœur, or quand le cœur se prémunit envers Allah et Le craint, les sens suivent.

« Tout le musulman est interdit au musulman : son sang, ses biens et son honneur » : Pour ce qui est du sang il ne doit pas s’en prendre à lui en lui donnant la mort ou en lui en causant tout autre dommage. S’agissant de ses biens, il n’est pas permis de s’en prendre à ses biens par le pillage, le vol ou autre chose. Quant à l’honneur, il n’est pas permis de s’y attaquer par la médisance ou la calomnie ou tout autre chose de ce genre.


Leçons tirées de ce Hadith


- L’interdiction d’envier : il s’agit-là d’une interdiction formelle qui la rend illicite. L’envie comporte trois grands méfaits : Celui qui envie c’est qu’en fait, il n’accepte pas le destin d’Allah - سُبْحَنُ وَتَعَال - et Sa prédestinée. Il commet une agression contre son frère. Chaque fois que les bienfaits de son frère grandissent, les remords le rongent davantage, ce qui fait que sa vie devient pénible.

- L’interdiction de la vente par enchère simulée [ munajasha ] en raison de ce qu’elle comporte comme agression contre autrui et ce qu’elle cause comme haines (envers les vendeurs).

- L’interdiction de se tourner le dos les uns des autres : Il est interdit au musulman de tourner le dos d’un musulman, c’est contre la fraternité dans la foi.

- L’interdiction au musulman de pratiquer des ventes sur les ventes de son frère et, de façon analogue, na pas pratiquer un achat sur l’achat de son frère ( en proposant un prix supérieur au vendeur ), ni de demander en mariage une femme déjà demandée par son frère, etc.

- L’obligation de développer la fraternité dans la foi conformément à ce qu’a dit le Prophète Prophète - صلى ا لله عليه وسلم - : « Le musulman est le frère du musulman ».

- L’exposé de la position que doit avoir le musulman vis-à-vis de son frère : il ne lui fait pas d’injustice, ne l’abandonne pas quand il a besoin du soutien, ne lui ment pas, ne le méprise pas. Tout cela va à l’encontre de la fraternité dans la foi.

- La place de la piété est dans le cœur, quand le cœur est pieux, les sens le deviennent également. Aussi, faut-il souligner que quand certaines personnes commettent un péché et qu’on leur fait la morale, ils disent : « de toute façon, la piété est ici –désignant leur cœur ».Certes c’est une parole de vérité, mais qu’ils l’ont fait servir à l’erreur, car s’il y avait vraiment une piété dans leur cœur, leurs sens manifesteraient immanquablement cette piété, le Prophète - صلى ا لله عليه وسلم -, dans ce sens, a dit : « N’est-ce pas qu’il y a dans le corps humain un morceau de chair [ mudgha ] qui, s’il est bon, tout le corps le sera et s’il est corrompu, tout le corps le sera ? N’est-ce pas que c’est le cœur ? ».1

- La répétition des phrases importantes pour montrer qu’il faut y être attentif et bien les saisir, l’Envoyé d’Allah - صلى ا لله عليه وسلم - a répété 3 fois en désignant sa poitrine : « La piété est ici ».

- La gravité de mépriser le musulman à cause de ce qui s’ensuit comme dégâts, le Prophète - صلى ا لله عليه وسلم - a dit : « Il suffit à l’homme pour être mauvais de mépriser son frère musulman ».

- L’inviolabilité du sang du musulman, de ses biens et de son honneur, ceci est le statut de base, mais il y a des causes qui permettent le contraire, Allah - سُبْحَنُ وَتَعَالَ - a dit : { n’ouvrent recours que ceux qui font subir l’iniquité aux humains, commettent l’agression sur la terre, à contre vérité }2 ; Et Il a dit : { Pour sûr, celui qui se défend après avoir subi l’iniquité… ceux-là n’ouvrent contre eux aucun recours .}3

- Si la communauté musulmane suivait ces conseils, elle jouirait du bonheur aussi bien dans ce bas-monde que dans l’autre, c sont des hautes vertus grâce auxquelles on arrive à s’attirer beaucoup d’avantages et à repousser beaucoup de dommages.


1{ Unanimment accordé, rapporté par al-Boukhârî (n°52), Muslim (n°1599), Abû Dawûd (n°3329), at-Tirmidhi } (1205)
2 { Qur’an,17, 42 }
3 { Qur’an,17, 41 }

اللهم صل على سيدنا محمد عبدك و نبيك و رسولك النبي الأمي و على اله و صحبه سلم تسليما

_________________
Remplit l'encrier de l'ange qui note tes bonnes actions avec les larmes de ton repentir.http://daawa95.skyblog.com
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://daawa95.skyblog.com
 
Hadith n° 35
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Hadith du bien-guidé vs conquête de la lune
» Hadith de l'empressement au repentir
» comprendre le Hadith an-Nouzoul
» Hadith : traduction/translation
» Hadith : "Le croyant est comme une plante... - ?????? ??????????? ???????? ?????????

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Signes de la Vie :: Le but de la Vie :: Hadith An-Nawawi-
Sauter vers: