Les Signes de la Vie

A la recherche du savoir
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 sahih Muslim - Menstruations

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
daawa95
::Toujours là::
::Toujours là::
avatar

Nombre de messages : 245
Date d'inscription : 19/06/2006

MessageSujet: sahih Muslim - Menstruations   Jeu 29 Juin - 2:52

Contacts, au-dessus de l'izâr, avec sa femme quand elle a ses menstrues

440. 'Âicha (raa) a dit : Quand l'une des nous avait ses menstrues et que l'Envoyé d'Allâh (صلى الله عليه و سلم) désirait entretenir des rapports sexuels avec elle, il lui ordonnait de s'envelopper d'un 'izâr (sorte de pagne ajusté autour des reins au-dessus du nombril).

442. D'après Maymoûna (raa), "Chaque fois que le Prophète (صلى الله عليه و سلم) désirait entretenir des rapports sexuels avec une de ses femmes, ayant ses menstrues, il l'enjoignait de s'envelopper d'un 'izâr (sorte de pagne ajusté autour des reins au-dessus du nombril)".

Dormir sous une même couverture à côté de sa femme quand elle a ses menstrues

444. Oum Salama (raa) a dit : "Pendant que nous étions couchés, moi et le Prophète (صلى الله عليه و سلم), sous une couverture de laine, j'eus mes menstrues. je m'enfuis aussitôt et allai revêtir mon costume de menstrues". "As-tu tes menstrues?", me demanda le Prophète. - "Oui", répondis-je. Alors, il m'appela et je me remis avec lui sous la couverture. Elle ajouta qu'elle se lavait avec le Prophète (صلى الله عليه و سلم) dans un même bassin des impuretés du coït.

Permission à la femme qui a ses menstrues de laver la tête de son mari et de la peigner; pureté des autres parties de son corps. Il est permis à son mari de poser la tête dans son giron et de réciter alors le Coran

445. 'Âicha (raa) a dit : "Quand il était en retraite spirituelle (I'tikâf), le Prophète (صلى الله عليه و سلم) me tendait sa tête pour lui peigner ses cheveux; et il ne rentrait chez lui que pour satisfaire un besoin naturel".

454. 'Âicha (raa) a dit : "Le Prophète (صلى الله عليه و سلم) s'appuyait sur mon giron alors que j'avais mes menstrues; et récitait le Coran".

Suintement

456. 'Ali (رضي الله عنه) a dit : J'étais souvent sujet au [Madhi], mais comme j'avais honte d'interroger le Prophète (صلى الله عليه و سلم) à ce sujet, car j'étais son beau-fils, je chargeai Al-Miqdâd Ibn Al-'Aswad de lui poser la question. Le Prophète lui répondit alors : "Qu'il lave sa verge et fasse ses ablutions".

Se laver les mains et le visage après son réveil

459. Ibn 'Abbâs (رضي الله عنهما) a dit : "Une nuit, le Prophète (صلى الله عليه و سلم) se leva pour accomplir ses besoins naturels. Il se lava ensuite la figure et les mains puis se rendormit".

Permission à la personne souillée par les impuretés du coït de dormir (sans faire de lotion); il lui est recommandé de faire ses ablutions et de se laver la partie génitale quand elle veut manger, boire, dormir, ou avoir des rapports sexuels

460. D'après 'Âicha (raa), quand le Prophète (صلى الله عليه و سلم) voulait dormir alors qu'il était souillé à la suite des rapports sexuels, il faisait d'abord ses ablutions comme pour la prière.

462. D'après Ibn 'Omar (رضي الله عنهما), 'Omar demanda le Prophète (صلى الله عليه و سلم) : "Pourra-t-on dormir étant souillé à la suite des rapports sexuels?". - "Oui, répondit le Prophète, à condition qu'il ait fait les ablutions".

La femme doit faire les ablutions majeures si elle éjacule

469. D'après Oum Sulaym (raa), J'interrogeai l'Envoyé d'Allâh (صلى الله عليه و سلم) de ce que la femme doit faire si elle voit un songe érotique, tout comme l'homme.
- "Si elle éjacule, répondit le Prophète, elle devra se laver". Eprouvant un peu de honte, je demandai au Prophète : "Est-ce que la femme éjacule?".
- "Oui, répliqua le Prophète, sinon grâce à quoi son enfant lui ressemblerait-il. Le liquide émis par l'homme (le sperme) est épais et blanchâtre, tandis que celui de la femme est fluide et jaunâtre. La ressemblance (de l'enfant à l'un de ses parents) dépend alors de celui des deux liquides qui atteint l'utérus le premier".

471. D'après Oum Salama (raa), Je vins trouver l'Envoyé d'Allâh (صلى الله عليه و سلم) et lui demandai : "Ô Envoyé d'Allâh! Certes, Allâh ne se gêne pas de la vérité. Eh bien! La femme doit-elle se laver si elle voit un songe érotique?".
- "Oui, répondit le Prophète (صلى الله عليه و سلم), à condition qu'elle s'aperçoive de l'éjaculation".
- "Ô Envoyé d'Allâh! La femme éjacule-t-elle?".
- "Oui, répliqua le Prophète, sinon, grâce à quoi son enfant lui ressemblerait-il?".

Comment procéder à la purification après le coït

474. D'après 'Âicha (raa), a dit : "Quand le Prophète (صلى الله عليه و سلم) se lavait à la suite du coït, il commençait par se laver les mains, puis de sa main droite, puisait de l'eau qu'il versait dans sa main gauche pour laver sa verge. Ensuite, il faisait ses ablutions comme pour la prière. Puis, il prenait de l'eau et faisait pénétrer ses doigts humides dans ses cheveux jusqu'aux racines. Une fois sûr que l'eau eut atteint tout son corps, il puisait encore de l'eau dans le creux de sa main, qu'il versait sur sa tête trois fois, puis en inondait son corps, et se lavait, enfin, les pieds".

476. Maymoûna (raa) a dit : "Un jour que j'apportai au Prophète (صلى الله عليه و سلم) un bassin d'eau pour qu'il se purifie à la suite du coït, il se lava les mains deux ou trois fois, puisa de l'eau dans le bassin pour la verser sur sa verge qu'il lava avec sa main gauche. Puis, il frotta fortement sa main gauche contre le sol, fit ses ablutions comme pour la prière, puisa à trois reprises de l'eau qu'il versa sur sa tête; ensuite, il lava le reste de son corps. Ceci fait, le Prophète s'éloigna de l'endroit où il se tenait et lava ses pieds. Quand enfin, je lui tendis la serviette de bain, il refusa de s'en servir".

Quantité d'eau utilisée pour se laver à la suite du coït. Un homme et sa femme peuvent faire les ablutions majeures en se servant du même vase d'eau

481. Le récit de 'Âicha (raa) : Abou Salama Ibn 'Abdourrahmân dit : Un jour, je me suis rendu chez 'Âicha avec son frère de lait. Celui-ci lui demanda comment le Prophète (صلى الله عليه و سلم) se lavait à la suite du coït. Elle ordonna alors un bassin rempli de près d'un sâ' d'eau. Dérobée à nos regards par un rideau, elle se mit à faire ses ablutions majeures et répandit trois fois de l'eau sur sa tête. Le transmetteur ajoute que les femmes du Prophète (صلى الله عليه و سلم) disposaient leurs cheveux en queue de cheval.

486. Le récit de Maymoûna, femme du Prophète (raa) : Ibn 'Abbâs a dit : "Maymoûna m'a informé qu' elle faisait les ablutions majeures avec le Prophète (صلى الله عليه و سلم) en puisant l'eau dans un même vase".

487. Ibn 'Abbâs (رضي الله عنهما), a dit : "Le Prophète (صلى الله عليه و سلم) faisait ses ablutions majeures avec l'eau restante de Maymoûna, une fois celle-ci ayant terminé les siennes".

489. D'après Anas (رضي الله عنه), le Prophète (صلى الله عليه و سلم) se lavait avec cinq makûk d'eau (un makûk équivaut à deux poignées) et faisait ses ablutions avec un seul makûk.

Recommandation de faire couler l'eau trois fois sur la tête et sur les autres parties du corps

493. Selon Jubayr Ibn Mut'im (رضي الله عنه), Etant chez l'Envoyé d'Allâh (صلى الله عليه و سلم), les Croyants discutèrent au sujet des ablutions majeures (ghusl). L'un d'eux dit : "Je me lave la tête tant et tant de fois". L'Envoyé d'Allâh (صلى الله عليه و سلم) lui répondit : "Quant à moi, je répands sur ma tête trois poignées d'eau".

495. D'après Jâbir Ibn 'Abdillâh (رضي الله عنهما), la délégation de Thaqîf demanda au Prophète (صلى الله عليه و سلم) : "La région où nous vivons est froide, comment devons-nous faire pour accomplir nos ablutions majeures (ghusl)?" - "Quant à moi, répondit le Prophète, je répands l'eau à trois reprises sur ma tête".

_________________
Remplit l'encrier de l'ange qui note tes bonnes actions avec les larmes de ton repentir.http://daawa95.skyblog.com
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://daawa95.skyblog.com
daawa95
::Toujours là::
::Toujours là::
avatar

Nombre de messages : 245
Date d'inscription : 19/06/2006

MessageSujet: Menstruations   Jeu 29 Juin - 2:53

Jugement porté sur les tresses d'une femme faisant ses ablutions majeures

498. Le récit de 'Âicha (raa) : D'après 'Ubayd Ibn 'Umayr, 'Âicha a entendu dire que 'Abdoullâh Ibn 'Amr a ordonné aux femmes de dénatter leurs cheveux en faisant les ablutions majeures. 'Âicha s'exclama alors : "Qu'il est étrange Ibn 'Amr! Il ordonne aux femmes de dénatter leurs cheveux en faisant les ablutions majeures! Pourquoi ne leur ordonne-t-il pas également de se raser les cheveux?! Quant à moi, je faisais mes ablutions majeures avec le Prophète (صلى الله عليه و سلم) en puisant l'eau dans le même vase que lui, et je ne faisais (pour laver mes cheveux) que répandre l'eau à trois reprises sur ma tête".

Recommandation à une femme qui se purifie d'utiliser un coton imbibé de musc et de s'essuyer la partie génitale externe

499. D'après 'Âicha (raa), une femme interrogea le Prophète (صلى الله عليه و سلم) sur la façon dont elle devait se laver de ses menstrues. Il lui donna donc des instructions sur la manière de se laver et ajouta : "Prends ensuite un chiffon parfumé de musc au moyen duquel purifie-toi".
- "Comment me purifie-je au moyen de ce chiffon?", ajouta-t-elle.
- "Gloire à Allâh! riposta le Prophète, purifie-toi". A ce moment, le Prophète détourna le visage; Sufyân Ibn 'Uyayna nous montra alors du doigt son visage (grimaçant pour simuler l'attitude du Prophète à ce moment-là). 'Âicha ajouta : J'attirai cette femme vers moi et, ayant compris ce que l'Envoyé d'Allâh (صلى الله عليه و سلم) voulait dire, je lui dis : "Suivez au moyen de ce chiffon les traces de sang".

Ablution majeure et prière d'une femme qui a une veine saignante

501. D'après 'Âicha (raa), Fâtima bint 'Abî Hubaych vint dire au Prophète (صلى الله عليه و سلم) : "Ô Envoyé d'Allâh! Je souffre d'écoulements de sang en dehors de mes menstrues et je n'arrive pas à me purifier, dois-je renoncer à la prière?". - "Non, répondit le Prophète, ce sang provient d'une veine, il ne s'agit pas des menstrues. Quand tu es indisposée, cesse de faire la prière et une fois cette période terminée, lave-toi et fais la prière".

502. Selon 'Âicha (raa), Oum Habîba bint Jahch vint dire au Prophète (صلى الله عليه و سلم) : "Je souffre de pertes de sang en dehors de mes menstrues". - "Cela provient d'une veine, ce ne sont point tes menstrues, lui répondit le Prophète, lave-toi donc et fais la prière". En conséquence, elle se lavait avant chaque prière.

La femme doit jeûner pendant un nombre de jours équivalant à celui des jours où elle n'a pas jeûné au ramadan (à cause de ses menstrues), mais elle ne doit pas faire les prières manquées durant ces jours

506. Selon 'Âicha (raa), une femme lui demanda : "Quand l'une de nous est purifiée de ses menstrues, doit-elle faire les prières qu'elle n'a pas faites pendant cette période?". - "Es-tu donc une Harûriyya? (Al-Harûriyya : une secte des Schismatiques appartenant à l'endroit de Harûrâ'), répondit 'Âicha; du temps du Prophète (صلى الله عليه و سلم), aucune de nous n'était ordonnée de compenser les prières qu'elle a manquées pendant ses menstrues".

Celui qui fait les ablutions majeures doit se cacher derrière un vêtement ou autre chose

509. Oum Hâni' bint 'Abî Tâlib (raa) a dit : "L'année de la conquête (de La Mecque), je me rendis chez le Prophète (صلى الله عليه و سلم) et le trouvai en train de faire ses ablutions majeures, tandis que sa fille Fâtima le dérobait aux regards à l'aide d'une robe".

511. Maymoûna (raa) a dit : "Un jour, j'apportai de l'eau au Prophète (pour qu'il s'en serve dans ses ablutions majeures) et pendant qu'il se lavait, je le cachais des regards".

Permission de se laver nu quand on est seul

513. D'après Abou Hourayra (رضي الله عنه), le Prophète (صلى الله عليه و سلم) a dit : Les israélites se lavaient tout nus, les uns regardant les parties intimes des autres; tandis que Moïse (Mûsa) (que la paix d'Allâh soit sur lui) se mettait à l'écart pour se laver. - "Par Allâh, dirent les israélites, ce qui empêche Mûsa de se laver parmi nous, c'est qu'il a une varicocèle". Un jour que celui-ci était allé se laver, il posa ses vêtements sur une pierre. Celle-ci s'empara de ses vêtements et s'enfuit et Mûsa de se mettre à sa poursuite, en criant : "Pierre, mon vêtement! Pierre, mon vêtement!". La pierre s'arrêta et c'est alors que les israélites purent voir les parties intimes de Mûsa; ils dirent alors : "Par Allâh! Mûsa n'a aucune infirmité". Il (Mûsa) reprit son vêtement et se mit ensuite à frapper la pierre. Abou Hourayra ajouta : "Par Allâh! Ces coups imprimèrent sur la pierre six ou sept marques".

Cacher ses parties intimes

514. D'après Jâbir Ibn 'Abdillâh (رضي الله عنهما), alors que l'Envoyé d'Allâh transportait avec Al-'Abbâs des pierres pour la reconstruction de la Ka'ba, Al-'Abbâs lui dit : "Pourquoi ne pas enlever ton izâr (pagne) et le mettre sur tes épaules au-dessous des pierres?". Le Prophète ôta son vêtement; le plaça sur ses épaules, mais il tomba bientôt évanoui; fixa ses yeux sur le ciel; puis se leva en s'écriant : "Mon izâr! Mon izâr". Il le remit ensuite autour de ses reines.

Ablutions majeures en cas d'éjaculation

521. D'après Abou Sa'îd Al-khudrî (رضي الله عنه), l'Envoyé d'Allâh (صلى الله عليه و سلم) ayant envoyé chercher un homme des 'Ansâr; celui-ci arriva la tête dégouttant de l'eau de bain. - "Peut-être dit alors le Prophète, t'avons-nous hâté (alors que tu couchais avec ta femme)?". - "Oui", répondit l'homme. - "Quand tu seras pressé ainsi ou que tu n'auras pas éjaculé, tu n'as pas à te laver, mais fais seulement tes ablutions".

522. 'Ubayy Ibn Ka'b (رضي الله عنه) a dit : "J'ai posé la question au Prophète (صلى الله عليه و سلم) au sujet du coït interrompu (avant l'éjaculation). - "Dans ce cas, répliqua le Prophète, que l'homme lave les parties qui ont été en contact avec la femme et fasse ses ablutions pour accomplir la prière".

_________________
Remplit l'encrier de l'ange qui note tes bonnes actions avec les larmes de ton repentir.http://daawa95.skyblog.com
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://daawa95.skyblog.com
daawa95
::Toujours là::
::Toujours là::
avatar

Nombre de messages : 245
Date d'inscription : 19/06/2006

MessageSujet: Menstruations   Jeu 29 Juin - 2:53

524. 'Uthmân Ibn 'Affân (رضي الله عنه) rapporte que Khâlid Ibn Zayd Al-Juhanî lui demanda : "Que penses-tu du cas où l'homme accomplit un coït interrompu?" - "Il doit, répondit 'Uthmân, faire l'ablution telle qu'il la pratique pour la prière et laver sa verge; voilà ce que j'ai entendu le Prophète (صلى الله عليه و سلم) dire à ce sujet.

Abrogation de cette règle : Ablutions majeures en cas d'éjaculation. Obligation des ablutions majeures à la suite de toute sorte de coït

525. D'après Abou Hourayra (رضي الله عنه), le Prophète (صلى الله عليه و سلم) a dit : "Si l'homme se place entre les cuisses et les jambes de la femme et qu'il y a pénétration, le Ghusl (ablution majeure) sera donc obligatoire".

Abrogation de faire les ablutions après qu'on eût consommé de la viande rôtie

531. D'après Ibn 'Abbâs (رضي الله عنهما), l'Envoyé d'Allâh (صلى الله عليه و سلم) après avoir mangé de l'épaule de mouton, pria sans refaire ses ablutions.

533. 'Amr Ibn 'Umayya (رضي الله عنه) raconte qu'il a vu l'Envoyé d'Allâh (صلى الله عليه و سلم) dépecer une épaule de mouton et en manger; puis, il a prié sans refaire ses ablutions.

535. D'après Maymoûna, la femme du Prophète (raa), le Prophète (صلى الله عليه و سلم) mangea chez elle de l'épaule de mouton et pria ensuite sans refaire ses ablutions.

537. D'après Ibn 'Abbâs (رضي الله عنهما), l'Envoyé d'Allâh (صلى الله عليه و سلم) ayant bu du lait, se fit apporter de l'eau et se rinça la bouche; puis dit : "C'est parce que le lait contient de la graisse".

Le fait de douter d'une impureté mineure n'oblige pas à refaire ses ablutions

540. 'Abdallâh Ibn Zayd Ibn 'Asim Al-Ansâri (رضي الله عنه) a dit : On posa la question au Prophète (صلى الله عليه و سلم) au sujet de l'homme croyant avoir lâché des vents pendant la prière. "Qu'il n'interrompt pas la prière tant qu'il n'a pas entendu du bruit ou senti quelque odeur", répondit le Prophète.

Pureté de la peau d'un animal mort après tannage

542. D'après Ibn 'Abbâs (رضي الله عنهما), l'Envoyé d'Allâh (صلى الله عليه و سلم) passa un jour auprès d'un mouton crevé qui avait été offert en aumône à une affranchie de Maymoûna. "Pourquoi, dit-il, ne profitez-vous de sa peau; tannez-la et en faites usage?" - "C'est un animal crevé", répondit-on. - "Il est interdit seulement d'en manger", reprit le Prophète.

Ablutions à sec (le tayammum)

550. 'Âicha (raa) a dit : Nous étions partis avec l'Envoyé d'Allâh (صلى الله عليه و سلم) pour une de ses expéditions quand, arrivés à Al-Baydâ' - ou à Dhât Al-Jaych, mon collier se coupa et tomba à mon insu. Le Prophète fit halte pour le rechercher et tout le monde s'arrêta également. Il se trouvait que nous n'étions pas auprès d'un point d'eau et que nous étions en défaut d'eau. Ensuite, les fidèles allèrent trouver Abou Bakr et lui dirent : "Ne vois-tu pas ce qu'a fait 'Âicha; elle a obligé l'Envoyé d'Allâh (صلى الله عليه و سلم) et ses compagnons à s'arrêter bien qu'ils ne soient pas sur un point d'eau et qu'ils n'en aient pas apporté avec eux". Abou Bakr vint alors me trouver alors que l'Envoyé d'Allâh (صلى الله عليه و سلم), la tête posée sur ma cuisse, s'était endormi. - "Tu as retenu, me dit-il, l'Envoyé d'Allâh (صلى الله عليه و سلم) et tout le monde bien qu'ils ne soient pas sur un point d'eau et qu'ils n'en aient pas apporté avec eux". Et Abou Bakr de continuer à me gronder et de m'adresser tous les reproches qu'il plût à Allâh de lui laisser dire, et de me donner des coups de main à la taille. Il ne m'empêcha de bouger que (la peur de déranger) l'Envoyé d'Allâh (صلى الله عليه و سلم) qui dormait sur ma cuisse. L'Envoyé d'Allâh (صلى الله عليه و سلم) se leva le lendemain matin et, comme on était sans eau, Allâh révéla le verset concernant les ablutions à sec et on les fit. - "Ô famille de Abou Bakr, s'écria 'Usayd Ibn Al-Hudayr, un des nobles, ce n'est pas la première de vos bénédictions!". Alors, ajouta 'Âicha, quand nous fîmes lever le chameau qui me servait de monture, nous trouvâmes le collier sous l'animal".

552. D'après 'Ammâr (رضي الله عنه), Chaqîq a dit : J'étais assis avec 'Abdallâh et Abou Moûsa Al-Ach'âri. Abou Moûsa lui dit : "Ô Abou 'Abdourrahmân! Si un homme est en état d'impureté majeure et qu'il ne trouve pas d'eau durant un mois, comment fera-t-il pour accomplir la prière?".
- "Il ne doit pas faire les ablutions à sec, même s'il ne trouve pas d'eau pendant un mois", répondit 'Abdallâh.
- "Et alors, reprit Abou Moûsa, comment conçois-tu ce verset de la sourate Al-Mâ'ida : {et que vous ne trouviez pas d'eau, alors recourez à la terre pure...}, répliqua Abou Moûsa.
- "Si, répliqua 'Abdallâh, on admet cette tolérance, on se hâtera, quand l'eau est froide, de faire les ablutions à sec", dit 'Abdallâh.
Abou Mûsa reprit : "N'as-tu pas entendu ce que 'Ammâr avait dit : "L'Envoyé d'Allâh (صلى الله عليه و سلم) m'a expédié en mission pour une affaire. Comme je me suis trouvé en état d'impureté majeure et que je n'ai pas trouvé d'eau, je me suis mis à se vautrer sur la terre tel le fait une bête. De retour, lorsque j'ai raconté la chose au Prophète, il m'avait dit : "Il t'aurait suffi de faire ceci". Et, ce disant, il frappa le sol de ses paumes une seule fois, puis frotta l'une contre l'autre; puis les revers de ses mains et son visage".

554. Abou Al-Juhaym Ibn Al-Hârith Ibn As-Samma Al-Ansâri (رضي الله عنه) a dit : "L'Envoyé d'Allâh (صلى الله عليه و سلم) s'avançait de la direction de Bi'r Jamal, lorsqu'il fit la rencontre d'un homme qui le salua. Le Prophète ne lui rendit pas le salut, jusqu'à ce qu'ayant touché un mur, il passa (de la terre du mur) sur son visage et ses mains, puis il lui rendit le salut".

Le musulman ne souille jamais

556. Le récit de Abou Hourayra (رضي الله عنه) : Abou Râfi' a transmit d'après Abou Hourayra qu'un jour, étant encore souillé à la suite du coït, il rencontra le Prophète dans une des rues de Médine. Il s'esquiva alors et alla faire ses ablutions majeures. Quand il revint, le Prophète lui dit : "Où étais-tu donc allé, Abou Hourayra?".
- "Ô Envoyé d'Allâh! Quand tu m'as rencontré, j'étais encore souillé à la suite du coït et n'ai pas voulu rester en ta compagnie, répondis-je, qu'étant purifié".
- "Gloire à Allâh!, s'écria l'Envoyé d'Allâh (صلى الله عليه و سلم), sache que le Croyant ne souille jamais".

Ce qu'on doit dire avant d'aller aux toilettes

563. Anas (رضي الله عنه) a dit : Chaque fois que le Prophète (صلى الله عليه و سلم) allait aux lieux d'aisances : - selon la version de Huchaym, allait aux latrines - il disait "Seigneur! Je me réfugie auprès de Toi contre les démons et les démones".

Un homme qui dort assis, n'a pas à refaire ses ablutions

564. Anas Ibn Mâlik (رضي الله عنه) a dit : On fit le second appel à la prière, alors que l'Envoyé d'Allâh (صلى الله عليه و سلم) avait un aparté avec un homme. Quand enfin il vînt présider la prière, ses compagnons étaient déjà endormis.

_________________
Remplit l'encrier de l'ange qui note tes bonnes actions avec les larmes de ton repentir.http://daawa95.skyblog.com
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://daawa95.skyblog.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: sahih Muslim - Menstruations   

Revenir en haut Aller en bas
 
sahih Muslim - Menstruations
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le remède de tous les maux par la « Ruqiyyah » Divine
» Le Jour de ’Arafa
» Les méfaits de l'école
» Permission de manger les animaux de mer
» rejeter le Taghout

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Signes de la Vie :: Le but de la Vie :: Hadiths-
Sauter vers: